CR FSU 65 du CHSCTSD65 du 28 08 20

UN PROTOCOLE POUR PERMETTRE UNE REPRISE SCOLAIRE OU BIEN UNE REPRISE EPIDEMIQUE ?

Lors de la publication (en catimini) par le ministre du nouveau protocole sanitaire début août, les représentants FSU en CHSCT et les porte-paroles des syndicats de la FSU ont exprimé leurs inquiétudes et leurs réserves, largement reprises dans la presse. Le débat sur la pertinence de ce protocole face à ce qui semble bien être une reprise épidémique est largement ouvert aujourd’hui.

La FSU des Hautes-Pyrénées a demandé et obtenu un CHSCTSD extraordinaire afin d’informer ses adhérents avant même la rentrée des enseignants. Comme vous pourrez le lire dans le compte-rendu, malgré les récentes annonces ministérielles de dernière minute (quelle détestable habitude et quel mépris pour les personnels!), le problème demeure entier sur le fond. Contrairement aux protocoles en vigueur en mai et juin dernier, celui-ci mise tout sur le port du masque (sauf dans le premier degré), alors même que l’État refuse de le fournir aux élèves et abaisse la garde dans tous les autres domaines : brassage des élèves, distanciation physique, matériel à usage collectif, absence de politique de tests de grande ampleur… Tout est renvoyé à l’échelon local et au volontarisme. Les personnels à la santé fragile sont exclus du système des ASA. C’est prendre beaucoup de risques monsieur le ministre!

S. Jaffiol/représentant FSU et secrétaire du CHSCTSD65